« STELLA MATUTINA »: Bulletin du Diocèse de Kibungo, n⁰ 132

Stella Matutina N0 132            Noël  2016

I. EDITORIAL

Chers Collaborateurs et Collaboratrices,

Nous commencons une nouvelle année pastorale 2016-2017, année pleine de grâces divines suite aux deux grands événements que nous sommes en train de vivre depuis l’année précédente: l’Année de la Miséricorde de Dieu, et l’année jubilaire de 100 ans du sacerdoce rwandais. A travers eux, nous allons expérimenter l’amour de Dieu Miséricordieux. Nous entamons, d’ores et déjà, un renouveau spirituel et moral dans notre Diocèse en jouissant les fruits du don précieux du ministère sacerdotal que notre Seigneur a daigné accorder aux rwandais.   Via notre bulletin, je vous invite à vivre l’ambiance de ce Centenaire sacerdotal qui nous rappelle un temps de grâce et de joie pour la naissance du clergé autochtone dans les annales du pays des Mille Collines.

Au cours de l’année qui s’achève, Dieu nous a comblés beaucoup de biens : nous avons célebré les ordinations dans notre Diocèse, avec cinq prêtres, nous avons fêté les jubilés sacerdotaux, nous avons fondé des paroisses, et célebré les sacrements à travers lesquels les fidèles ont pu recevoir la nourriture spirituelle.

Je remercie le Bon Dieu et tous ceux qui se sont deployé corps et âme pour que notre plan pastoral opérationnel atteigne ses objectifs. Mes sincères remerciements sont également adressés à tous ceux qui ne cessent d’intervenir pour la bonne marche des activités de notre Diocèse.

Au cours de cette année pastorale, je vous invite à continuer dans la même  ligne tout en méditant plus profondémment sur le theme de la Famille qui guidera toutes nos activités pastorales. Nous avons encore beaucoup à faire. Il faut garder courage, et avoir confiance en Dieu.

Chers Collaborateurs et Collaboratrices,

Je tiens à féliciter votre contribution dans la réalisation de la mission de notre bulletin diocésain. 

Par ce 132ème numéro de notre bulletin « Stella Matutina », nous voudrions vous partager nos joies tout en vous lançant avec nous dans la poursuite du Bien supérieur qu’est notre Seigneur. Que le Fils de Dieu incarné serve de référence à tous les prêtres afin qu’ils accomplissent dignement leurs tâches pastorales.

Monseigneur Antoine KAMBANDA

Evêque du Diocèse de Kibungo

II. PASTORALE

1. LA CARITAS ET L’ANNEE DE LA MISERICORDE
Logo du Jubilé de la Miséricorde Divine

La célébration du jubilé spécial de la Miséricorde a été vraiment un temps favorable pour la Caritas. En tant qu’instrument de la Pastorale Sociale de l’Eglise Catholique, la Caritas est  entendue comme l’ensemble des structures et acteurs aussi bien à l’échelle du Diocèse et de la Paroisse qu’au niveau de la Centrale et de la Communauté Ecclésiale de Base s’occupant des actes de charité, de solidarité et de justice.

Ce jubilé de la Miséricorde nous a permis d’approfondir davantage la vision de la Caritas qui est celle de préconiser une société rendant à l’homme sa dignité déniée par toute sorte de marginalisation sociale. Cela nous a donné aussi l’occasion d’accomplir davantage sa mission qui est celle de secourir les pauvres et les vulnérables de toutes catégories en organisant des œuvres de charité en leur faveur.

Rappelons que le Pape François avait indiqué que ce Jubilé Spécial de la Miséricorde devait être pour toute la communauté chrétienne, une façon de réveiller sa conscience souvent endormie face au drame de la pauvreté, et de pénétrer toujours davantage le cœur de l’Evangile, où les pauvres sont les destinataires privilégiés de la miséricorde divine (M V nº 6).

La Miséricorde n’est donc pas une pure idée abstraite, mais elle doit se manifester dansdes actes concrets. Le Psaume 146,7-9 nous énonce les caractéristiques du Père Miséricordieux: « Il fait justice aux opprimés; aux affamés, il donne le pain ; le Seigneur délie les enchaînés. Le Seigneur ouvre les yeux des aveugles, le Seigneur redresse les accablés, le Seigneur aime les justes, le Seigneur protège l’étranger. Il soutient la veuve et l’orphelin, il égare les pas du méchant ».

Dans le monde d’aujourd’hui, il existe tant de situations de précarité et de souffrance, de blessures imprimées dans la chair de ceux qui n’ont plus de voix parce que leur cri s’est évanoui et s’est tu à cause de l’indifférence des peuples riches comme le souligne le Pape François(M.V nº 15).

Ainsi appelé à être miséricordieux comme le Père céleste (Lc 6,36), le chrétien doit s’engager à soigner ces blessures, à les soulager avec l’huile de la consolation,  à les panser avec la miséricorde et les soigner par la solidarité et l’attention comme le dit le Pape François.

A travers ces trois départements (Œuvres socio-caritatives ; Développement ; Santé) la Caritas s’engage à réaliser ces œuvresde miséricorde corporelles: donner à manger aux affamés, donner à boire à ceux qui ont soif, vêtir ceux qui sont nus, accueillir les étrangers, assister les malades, visiter les prisonniers, ensevelir les morts ;sans oublier les œuvres de miséricorde spirituelles:conseiller ceux qui sont dans le doute, enseigner les ignorants, avertir les pécheurs, consoler les affligés, pardonner les offenses, supporter patiemment les personnes ennuyeuses, prier Dieu pour les vivants et pour les morts.

Au cours de cette année du jubilé de la Miséricorde, la Caritas diocésaine de Kibungo, surtout dans les œuvres socio-caritatives, a poursuivi son objectif global, tel que défini dans letroisième axe « vécu de la Parole de Dieu »  du plan stratégique pastoral 2015-2019 du Diocèse : assurer la prise en charge des personnes en situation d’indigence avec objectif  spécifique de renforcer la sensibilisation des chrétiens et autres personnes de bonne volonté aux actions de charité.

Différentes activités ont été menées notamment le renforcement desstructures-Caritas  en organisant des séances de formation et en les mettant en place là où elles n’existaient pas commedans les nouvelles paroisses de Musaza et Gishanda.Nous avonsorganisé des campagnes de sensibilisation pour animerla communauté à l’esprit Caritas. Dans différentes paroisses on aorganisé des journées Caritas et des collectes pendant les temps forts de l’Eglise (avent, carême et mois d’Août appelé mois charité et de miséricorde) et récolte a été satisfaisante.La collecte pour assistance aux réfugiés burundais a une valeur de 27,044,665Frw, tandis que la collecte pour le mois de charité est passe de 7,271,245 Frw en 2013 à 14,663, 750Frw en 2015. Nous attendons le rapport pour l’annee 2016.

En collaboration avec les maisons de charité (Ingo z’amahoro) et avec les congrégations religieuses nous avons pu apporter une assistance considérable aux handicapés, participer dans la scolarisation des enfants vulnérables, assister les prisonniers, encadrer les enfants de la rue, assister les personnes âgées, assister les vulnérables à avoir des logements et les aider dans les activités d’agri-élevage. En collaboration avec la Caritas Rwanda, nous continuons aussi d’intervenir dans le camp des réfugiés burundais de Mahama situé dans la Paroisse Rusumo.

Toutes ces réalisations ont été possibles grâce à la générosité des chrétiens et aux dons provenant de différents partenaires à qui nous exprimons nos vifs remerciements.

A Oscar KAGIMBURA

2. « URUGO RW’AMAHORO » ou « FOYER DE PAIX »

URUGO RW’AMAHORO se réfère á l’acte d’un centre ayant pour mission d’accueillir gratuitement toute personne vivant avec n’importe quel sorte de handicap. Ce centre reçoit des  personnes pauvres et abandonnées par les leurs ou par la société et les prend en charge en leur assurant les soins médicaux, l’habillement la nourriture sans oublier le coté spirituel. La personne hébergée est considérée comme faisant partie de la famille et par conséquent la prise en charge peut aller jusqu’à la mort. Notre diocèse compte jusqu’ à présent trois Foyers de Paix répartis dans trois paroisses: MUKARANGE, KABARONDO et BARE.

1. Historique des Foyers de Paix

INGO Z’AMAHORO ou FOYERS DE PAIX sont une œuvre de charité initiée par le diocèse de KIBUNGO en collaboration étroite avec le Diocèse ami de REGGIO-EMILIA qui en a l’expérience depuis déjà 1941. Les conséquences néfastes de la seconde guerre mondiale ont tôt fait de rappeler au curé d’une paroisse de ce diocèse d’Italie que ses chrétiens étaient en mesure de répondre aux besoins d’assistance de leurs frères en graves difficultés, ce qui fut fait.La chose n’était nullement étrangère à l’héritage que Jésus a laissé à son église et que la première communauté chrétienne a mis en pratique à savoir, l’écoute de la Parole de Dieu, se retrouver ensemble pour l’Eucharistie et le service aux Pauvres. C’est dans les circonstances similaires de traumatisme d’après génocide, en 1995, que le Diocèse de KIBUNGO a lui aussi commencé le premier FOYER DE PAIX dans la paroisse de MUKARANGE, District de KAYONZA. Ce n’était pas chose facile d’autant plus que les conséquences du génocide étaient encore toutes fraiches. Notre Foyer de Paix figure alors parmi les intervenants de la première heure quant à la prise en charge des personnes en désarroi dans notre région. Après quatre ans, c’est à dire en 1999, la Paroisse de KABARONDO, District  KAYONZA  a vu naître  le deuxième Foyer de Paix, toujours avec la collaboration de REGGIO –EMILIA. En  respectant presque le même intervalle,  le troisième Foyer de Paix est né en 2005, dans la Paroisse de BARE, District de NGOMA. Tous ces trois Foyer de Paix situés en de lieux différents, partages le même esprit de service gratuit  aux plus démunis. C’est donc un même Foyer de Paix en de lieux différents.

2. L’esprit de nos Foyers de Paix

A Première vue, on serait tenté d’assimiler nos Foyers de Paix aux autres centres  ou institutions de santé publique eu égard à l’état physique ou mental de leurs  malades.  Mais qui s’en approche de  plus  près se  rend vite compte  que l’apparence extérieure tranche avec la réalité  qui  se vit dedans. A vrai dire, nos Foyers de Paix  ne sont pas des œuvres d’assistance sociale comme on en voit autour   de nous. Même s’ils prêtent main forte aux rebuts de la société, comme ces centres-là,  c’est dans un tout autre esprit de service rendu aux frères,  au nom du Christ. Ils sont pour  ainsi dire comme  le Tabernacle qui accueille Jésus pauvre  et expriment concrètement l’Eucharistie célébrée en Paroisse. Il reste  vrai que le prolongement naturel de la célébration de l’Eucharistie est la charité. La charité n’est certainement pas l’apanage des seuls Foyers de Paix mais nos Foyers demeurent de tangibles  expressions de cette charité.

Le « Foyerde paix » : « Urugo rw’amahoro » est une famille de la Paroisse où  les pauvres sont les membres  privilégies  parce qu’en eux Jésus se donne à nous comme dans l’Eucharistie  et dans la Parole.  Ceux  qui sont abandonnés, les plus  démunis sont  les trésors de la Paroisse parce qu’en eux nous pouvons aimer,  adorer et approcher Jésus de plus près.  Jésus est né pauvre (Luc 2,1-20), a fait du bien  aux pauvres ( AC 10, 38) et est mort  sur la croix comme un malfaiteur (Fil 2,6-11) . Au Foyer de Paix chaque chrétien s’engage à vivre son propre baptême en se nourrissant  de l’Eucharistie, de la Parole de Dieu  et du service  aux plus petits  de frères.  Ces trois  nourritures à savoir :      la Parole de  Dieu, L’eucharistie,et le service aux  pauvres, sont et  le chemin pour bien vivre son baptêmeet le fondement du Foyer de Paix.

  • La Table de l’Eucharistie ou l’Eucharistie comme nourriture

L’Eucharistie célébrée chaque  jour devient le centre  de toute la journée et le lieu  privilégié ou prend racine  toute la vie  du Foyer de Paix. Quand il y a célébration de l’Eucharistie,  tous les travaux sont mis de côté pour  que tout le monde  participe à la table du Seigneur  qui offre son corps et son sang à sa famille. L’Eucharistie célébrée au Foyer  une fois par semaine  et les autres jours  le dimanche y compris  le Foyer  participe  aux messes dans l’église paroissiale. Sa présence à la messe étant par ailleurs une  catéchèse.

  • La Table de la Parole ou  la Parole comme nourriture

Chaque jour URUGO RW’AMAHORO (FOYER  DE PAIX) se nourrit  du Pain de la Parole  de Dieu . A travers   la Parole de dieu  nous parle et nous  indique  le chemin qui mène  à sa volonté. Il y a aussi  la  prière  qui scande la journée à fin de maintenir tout le monde dans le sillagedu Christ qui   à toutmoment, aquelque chose  à  nous dire.  Il ya le rosaire aussi qui nous rapproche de la Mère de Jésus et la nôtre. Marie nous aide à  grandir dans la connaissance de son Fils et  nous  ouvre à la charité. Au Foyer de Paix le rosaire est la prière la plus facile à réciter.

  • La Table des Pauvres ou les Pauvres comme nourriture

Des fois on court  le risque de ne considérer la  Parole de Dieu et l’Eucharistie  comme seules nourritures pour notre  vie  chrétienne . La vérité est que  les pauvres  sont également une nourriturepour nous,c’est  Jésus  qui se  donne à nous. Le service  leur  rendu devient une manière  de reconnaître et contempler  le visage de Jésus  Christ qui , à travers ces frères et  sœurs pauvres , nous aime et nous fait reconnaître que  nous  avons besoins  d’eux pour  aimer le Seigneur par nos actions de chaque  jour (1jn 3,16-18). Dans  la mesure où  vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de nés frères,  c’est à moi que vous l’avez fait (2 ct 25,31-46). Cette bonne nouvelle nous invite à vivre la charité du Christ et nous envoie en mission  pour opérer les œuvresde miséricorde et nous dit que c’est sur cela que nous serons jugés.  A travers le service aux  pauvres  nous sommes appelés à nous convertir, c’est-à-dire à transformer notre vie en  charité. Les pauvres nous sont envoyés commemoyens de sanctification, c’est par eux que nous accédons au salut.C’est pour cela  qu’ils sont cités comme étant notre pain quotidien au même titre que la Parole de Dieu et l’Eucharistie.

A. Aperçu situationnel

INGO Z’AMAHORO  ne sont pas destinéesà  l’hébergement de beaucoup de monde  l’esprit de famille qui doit  les caractériser  ne saurait s’accommoder avec une  communauté  dont surnombre nuiraità l’épanouissent de tout un chacun. C’est pour cette raison que le nombre  des malades pour chaque Foyer de Paix varie entre 12 et 14. Nous accueillonsdifférents cas au Foyer : il y a  lesabandonnés, les malades mentaux, les épileptiques,  les handicapés physiques et celles qui ont le VIH. Depuis peu, nous avons décidé de ne plus accueillir de petits enfants normaux ; la raison en est que, primonos Foyersne constituent pas un cadre  idéal  pour l’éducation. Secundo, la scolarisation de ces enfants est une charge de plus  qu’il est actuellement très difficile de soutenir.  Je n’ajoute pas que ce serait aller à contre-courant de la politique du pays en la matière.

B. Qui s’occupe des malades

Nous avons tout au  début cité le Diocèse  de REGIO-EMILIA comme collaborateur de taille. En plus d’avoir construit les maisons, REGIO-EMILIA  aide  également dans leurs réhabilitationsou restructurations chaque fois que de besoin. Il verse en outre pour  chaque Foyer  de  Paix  une somme de trois cents mille francs rwandais pour l’entretien. Cet argent est d’un apport considérable mais ne parvient pas à couvrir tous les besoins.

  • Comme chaque Foyer est  liéà la Paroisse,  cette  dernière  organise des collectes en  vivres ou en argent qu’elle destine  au Foyer.  La sensibilisation des  volontaires, qui sont la force vive du Foyer de Paix est  également une responsabilité de la paroisse.
  • Le Foyer de Paix fait  grand cas de toute  aide provenant de toute personne physique ou morale animéede droitesintentions. fonctionnant comme un grand carrefour de charité en paroisse, elle ne pourrait mener à bien toutes ces activités caritatives sans qu’il y’ait une ligne directrice favorisant une bonne  articulation de l’ensemble des activités.

C’est pour cela que l’évêque nomme les filles responsables pour chaque Foyer de Paix à fin qu’elles veillent à l’organisation de la vie quotidienne.

Voyant les Foyers de Paix  commeles cadeaux du ciel cadrant avec l’année de la miséricorde, l’évêque veut justement que cette année serve comme un tremplin dans son diocèse pour l’exploration d’autres voies possibles pouvant étayer la pratique déjà existante de soutien et protection des malheureux.

C. Les Conditions d’hébergement

L’accueil dépend de ce qui suit :

  1. L’espace disponible dans la maison
  2. Les raisons de commodité. Il serait par exemple malséant que le Foyer de Paix ne soit occupé que par les épileptiques ou les malades mentaux. Nous faisons tout pour faire régner au Foyer de Paix un certain équilibre entre lescas de pathologie,  et cela pour le bien et des malades et des volontaires.
  3. Le nombre de volontaires
  4. Les vivres.

Ces quatre conditions sont interdépendantes et doivent être associées pour une meilleure prestation de service au sein du Foyer de Paix.

D. Les difficultés

Un Foyer du genre comporte nécessairement des difficultés relatives à sa nature. J’en ai relevé cinq:

  1. Le transport fréquent et inopiné des malades à l’ hôpital et leur hospitalisation n’est pas chose aisée pour les trois Foyers de Paix.
  2. Le manque d’eau suffisante est vécu comme vecteur de certaines maladies .Chaque Foyer de Paix pour bienfonctionner,devrait consommer 1500 L par jour. Malheureusement, l’évidence est que sauf le Foyer de BARE, District de ANGOMA, les autres Foyers de Paix peinent au quotidien pour avoir de l’eau.
  3. Insuffisance du bois de chauffage.
  4. La générosité des paroissiens qui dépend de la clémence du ciel.
  5. L’aide extérieure et celle des paroissiens ne parvient pas à mettre les trois Foyers de Paix à l’abri des soucis.

Cela veut dire que le Foyer de MUKARANGE et celui de KABARONDO, District de KAYONZA, fonctionnent avec tant de choses en suspens et tant de brèches à colmater.

E. Les besoins

  1. La visite régulière du médecin ou infirmier
  2. Les responsables des Foyers de Paix ainsi que les volontaires ont besoin d’accueillir quelques connaissances élémentaires sur les maladies comme l’épilepsieainsi que les soins primaires à prodiguer en cas de crise.
  3. Nos malades mentaux ont besoin de jouets de divertissements sans quoi ils passent le clair de leur temps à ramasser tous ce qui leur tombe sous la main.

F. Les Perspectives d’avenir

  1. Avoir des projets générateur de revenus qui permettrait aux Foyers de Paix de voler avec leurs propres ailes sans devoir trop attendre de l’extérieur
  2. Revoir en hausse le nombre des Foyers de Paix à fin de répondre positivement à la demande toujours croissante.

CONCLUSION

Nous avons voulu à travers cet écrit mettre sous les yeux du lecteur quelques traits saillants de nos INGO Z’AMAHORO, leur situation, les défis auxquels elles font face et les perspectives d’avenir. Mais point n’est besoin de dire que rien ne saurait remplacer les visites par les instances habilitées, pouvant apporter un soutien existentiel et durable. Nous souhaiterions donc voir nos INGO Z’AMAHOROinsérées parmi les entités existantes qui bénéficient déjà de l’assistance sociale à quelque niveau que ce soit.

Abbé Viateur BIZIMANA

Aumônier des « INGO Z’AMAHORO« 

3. L’ACTUALITE DE LA PASTORALE AU CAMP DE MAHAMA

Le Camp des Réfugiés Burundais de Mahama est situé au bord de la route Kibungo-Rusumo. De la ville de Kibungo au camp il y a 70 km. Le camp est proche de la  frontière du Rwanda avec  la Tanzanie.

Suite aux conflits qui ont eu lieu au Burundi et qui ont provoqué des affrontements entre les partis politiques, beaucoup de personnes ont été contraintes de se réfugier dans les pays limitrophes, soit vers la Tanzanie, soit vers le Congo, soit vers l’Uganda, soit vers le Rwanda où ils sont hébergés dans le camp de Mahama. Depuis le mois de Mai 2015, le camp de Mahama abrite plus de 55.000 personnes sur 100Ha, dont  ¾ sont les jeunes et les enfants. Les chrétiens catholiques sont au delà de 10,000.

Dans sa fonction d’éducation et de sanctification, le Diocèse de Kibungo cherche les moyens possibles pour accomplir sa mission de proclamer la Bonne Nouvelle du salut, de joie et de paix. Ainsi, pour préparer un avenir meilleur des  réfugiés et les membres de la communauté locale,

Le Diocèse de KIBUNGO, à travers l’Aumônerie du camp de Mahama, cherche toujours à répondre aux besoins de ces chrétiens. 

Le diocèse  de KIBUNGO se préoccupe  de l’annonce de la Bonne Nouvelle du salut à quiconque se trouve sur son territoire. En effet, les conseils du Saint Père, le pape François à toute l’Eglise Catholique dans ce qu’il a appelé « l’Eglise en sortie », le diocèse de Kibungo s’est engagé résolument dans une nouvelle vision pastorale appelée « proximité pastorale » qui vise à atteindre chacun dans son milieu de vie propre. Les réfugiés burundais se trouvant sur le territoire de Kibungo rentrent dans ce cadre.

1. Dans le domaine de la vie metérielle

  • Le Soutien matériel: La Caritas Rwanda

La Caritas Rwanda dispose d’un stock des vivres (SOSOMA, HABITS…) qu’elle distribue pour les groupes cibles (ex : les femmes allaitantes…)

  • La Visite des Evêques Catholiques au Camp de Mahama

Mercredi le 17/02/2016, les évêques catholiques du Rwanda ont visité le camp des réfugiés Burundais de Mahama. Comme ils l’ont fait l’année dernière, ils ont apporté l’aide matérielle aux réfugiés. Ils étaient accompagnés par les prêtres, aumôniers de la Caritas, qui venaient de tous les diocèses  du Rwanda. Il y avait aussi les Sœurs et les laïcs, qui les accompagnaient. Ces autorités ecclésiales ont aussi participé dans la distribution de ces biens matériels.

En arrivant au camp, ils ont été accueillis par les autorités du MIDIMAR et du HCR.

2. Dans le domaine de la pastorale

2.1. La nomination de l’abbé aumônier

Pour bien assister spirituellement les réfugiés, Son Excellence Monseigneur Antoine KAMBANDA, évêque du diocèse de Kibungo a nommé l’abbé Emmanuel NTEZIRYAYO, comme aumônier du camp des réfugiés Burundais de Mahama. Il visite les chrétiens dans leurs communautés ecclésiales de base et les prépare aux sacrements. Les malades aussi sont visités. Et chaque dimanche, on dit la messe pour les réfugiés.

L’abbé aumônier encadre:

  • les jeunes et les enfants, à travers les jeux, les chorales, le patronage.
  • Les jeunes et les enfants sont encadrés :
  • La visite des vieilles

2.2. Le sacrement de réconciliation:

Le sacrement de pénitence au camp : les prêtres du doyenné de Rusumo viennent régulièrement pour le sacrement.

2.3. L’onction des malades

L’onction des malades, au dispensaire du camp. L’abbé aumoonier visite aussi les malades.

2.4. Le sacrement de Confirmation et la visite pastorale au camp de Mahama :

Dimanche, en date du 24/07/2016, Son Excellence Monseigneur Antoine KAMBANDA, Evêque du diocèse de KIBUNGO, dans lequel se trouve le camp des réfugiés Burundais, est venu pour l’administration du sacrement de confirmation. En effet, 100 enfants ont été confirmés.

Cette visite pastorale a fortifié la foi des Fidèles du Christ : « Chers frères et sœurs dans le Christ, Dieu vous aime et connaît votre misère. Jésus Christ, l’enfant de Dieu, Lui-même a connu cette vie difficile des réfugiés, en Egypte,  le continent africain, qui est le notre. Et, Dieu n’a pas abandonné son Fils. A un certain temps, il gagné sa patrie. Nous prions pour vous et pour votre pays, le Burundi. Que Dieu exauce nos prières et comble les Burundais de la paix durable ». Son Excellence Monseigneur Antoine KAMBANDA, Evêque du diocèse de Kibungo. Actuellement, 193 élèves de l’école primaire, ont reçu ce sacrement.

Les chrétiens étaient très contents de cette visite. Cette joie était exprimée à travers les chants et les discours.

2.5. La première communion: 75 enfants de l’école primaire ont été admis à l’Eucharistie

2.6.Le sacrement de Baptême: 401 personnes ont été baptisées. Nombreux sont les petits enfants.

2.7.Le sacrement de Mariage

Le sacrement a été célébré pour 5 familles, et il ya 25 qui attendent tout en suivant les instructions.

Abbé Emmanuel NTEZIRYAYO

Aumônier du Camp des Réfugiés de MAHAMA

nteziryemma@yahoo.fr

4. LE  XVème FORUM NATIONAL DANS LE DIOCESE DE KIBUNGO

Ante scriptum : au moment où nous publions cet article, les travaux du forum ont à peine pris fin. Nous attendons les rapports officiels qui nous permettrons de présenter en details les acquis de ce forum que nous publierons dans notre prochain numero. Le présent article reprend les activités de préparation, les prévisions et les attentes de ce XVe forum national des jeunes.

Nous pouvons seulement dire que tout le monde a été satisfait tant de l’organisation, du deroulement du forum que de ses resultats. En effet, beaucoup de jeunes ont apprecie la qualite de l’accueil de la part des organisateurs et surtout de la generosite des familles d’accueil. Ils ont participe avec enthousiasme dans les carrefours, des debats et dans des activites de solidarite ; ils ont aime le soin dans les ceremonies liturgiques, l’ordre et l’organisation pendant les heures de repas etc.

Le message central de Mgr Nzakamwita Servilien, Eveque president de la Commission Episcopal pour la Jeunesse, a été celui de l’encouragement aux jeunes presents au forum : « les jeunes ne doivent pas oublier qu’ils sont le sel de la terre et la lumiere du monde». L’Eveque du lieu, Mgr Antoine Kambanda, a insiste sur  l’annee de la misericorde. Il a invite les jeunes a etre misericordieux comme notre Père celeste est misericordieux, en les exhortant a mettre en pratique les œuvres de la misericorde qui concernent l’esprit sans negliger celles qui touchent le corps. 

  1. Les raisons d’etre du forum national des jeunes.

Le XIVème forum national aura ses assises dans le Diocèse de Kibungo plus précisément dans la Paroisse de Rwamagana du 23-27/11/2016

Dans ce forum sont invitées 3000 personnes :

  • Des jeunes catholiques venant de tous les coins du Rwanda et des pays limitrophes  (Burundi, Tanzanie, Uganda, RDC) et du Kenya 
  • Les prêtres  
  • Les jeunes des autres confessions religieuses
  • Autres associations des jeunes au Rwanda
  • Les autorités étatiques et religieuses.

Les fora nationaux trouvent leurs racines dans une volonté de Saint Jean Paul II, de mettre en avant la jeunesse dans l’Eglise Catholique. Ce souhait s’est traduit par la proposition d’un rassemblement à Rome en 1983, au cours du weekend des Rameaux. 300 cents milles jeunes répondent présents à cette invitation, et le succès de cette initiative encouragée par le Pape à  continuer dans cette voie à rependant ces rassemblements des jeunes dans tous les pays. Chaque année, un thème sous forme d’un extrait biblique est choisi par le pape pour proposer un axe de réflexion. Ainsi l’Eglise catholique au  Rwanda a répondu favorablement à cette initiative en rassemblant les jeunes chaque année depuis 2002 afin de partager et méditer sur la parole de Dieu et le message du Saint Père.

Le but principal du forum des jeunes au Rwanda est de rassembler les jeunes pour affermir leur foi et la fraternité,  rendre la jeunesse responsable et consciente de son rôle qui lui revient dans la société en général et dans l’Eglise en particulier.

2. Le thème central du XVème forum national des jeunes a Kibungo

Le 8 Décembre 2015, le Pape François a lancé « le jubilé de l’année de la miséricorde » qui prendra fin le 20 Novembre 2016.  Aux jeunes il a dédié le thème à suivre se trouvant dans l’évangile de Mathieu 5,7 : «Heureux les miséricordieux, il leur sera fait miséricorde ». Le Diocèse de Kibungo se prépare à l’avènement  du XIVème Forum National des Jeunes  qui aura lieu du 23 au 27 Novembre 2016 sous ce thème.  

Durant cette période préparatoire, lors du forum et durant la période poste forum, les jeunes sont appelés à vivre et à manifester l’expérience de l’amour et de la miséricorde de Dieu, ce qui constitue le point central du thème du forum des jeunes à Kibungo.

Vu l’important que le Diocèse de Kibungo attache à cet événement, les activités liées à la préparation, à l’exécution, au suivi et à l’évaluation des activités de ce forum dans le Diocèse sont placés sous la  responsabilité de l’Evêque du Diocèse de Kibungo.

3. Aucune communauté ne peut se construire sans plonger ses racines dans l’éducation de la Jeunesse.

L’Eglise du Rwanda est convaincue que la jeunesse constitue un point de rencontre entre la société présente et future. Elle constitue un point charnière, un repère sinon une référence sûre pour l’Eglise et la société entière de demain. Eglise de demain, le monde de demain dépendra de la formation que nous aurons donnée à la jeunesse. Aucune communauté ne peut se construire sans plonger ses racines dans l’éducation de la Jeunesse. C’est donc par elle que doit commencer toute édification d’une société nouvelle solidement bâtie sur de vrais principes de la vie.

Jusqu’aujourd’hui l’Eglise a ressenti cette nécessité malgré le nombre croissant de défis à surmonter. Elle sait que les jeunes représentent dans la société moderne une force incontournable. Aujourd’hui l’évolution mondiale entraine avec elle la jeunesse à occuper une place plus prépondérante dans la vie sociale, économique, politique et religieuse, etc   alors que les jeunes apparaissent peu préparés à ces défis.

4. L’expérience et les résultats de l’évaluation de l’impact des Forums des Jeunes au Rwanda

Le premier forum national au Rwanda a eu lieu du 18 au 22 octobre 2002 à Mbare, dans le Diocèse de Kabgayi sous le thème de « Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde » (Mt 5,13-14), plus de 1 000 jeunes y ont participé activement. C’était la première expérience d’un tel rassemblement des jeunes de ce genre et les fruits  furent très considérables.

A partir des résultats de ce forum, les Evêques ont décidé que la célébration du forum soit organisé chaque année et dans chaque Diocèse du Rwanda. Le Diocèse de Kibungo a été choisi pour organiser le forum national pour la première fois en 2004. Cette année (2016), le Diocèse de  Kibungo organisera le forum pour la deuxième fois,  qui sera le  15ème au niveau national

5. Les Objectifs du Forum national des Jeunes dans le Diocèse de Kibungo

L’objectif global du forum national des jeunes à Kibungo  est de rassembler les jeunes pour affermir leur foi,  leur fraternité et rendre la jeunesse responsable et consciente du rôle qui lui revient dans la société et l’Eglise.

Les objectifs specifiques sont :

  • Offrir aux jeunes un cadre digne et bien coordonné d’affermissement de la foi et de l’amour de l’Eglise.
    • Favoriser l’unité et la communion entre les personnes et les cultures.
    • Permettre aux jeunes de développer des aptitudes à la compréhension, à la participation et à la communication dans la vie sociale et ecclésiale.
    • Offrir aux jeunes des connaissances sur les préoccupations de la  société en général et de l’Eglise en particulier.
    • Permettre aux jeunes de trouver des solutions aux problèmes actuels de la société.
6. Contenu et matière

Au cours du XVème Forum national à Kibungo, les sujets suivants seront traités :

  • Comment perpétuer les fruits du jubilé de l’année de la miséricorde 
  • Approfondissement de la foi des jeunes face aux défis du monde actuel
  • Le rôle de la famille dans l’éducation aux valeurs humaines et chrétiennes
  • Attitudes et comportements des jeunes conformément à la Parole de Dieu 
  • Le rôle des jeunes dans la promotion et le maintien de l’unité, paix et réconciliation 
  • L’attitude et le comportement des jeunes actuels sur  la santé reproductive et de la sexualité
  • Ampleur du VIH/SIDA au Rwanda en général et pour la jeunesse en particulier, attitudes et comportements à éviter et à adopter 
  • Le rôle des jeunes dans la lutte contre le trafic des êtres humains et l’usage de la drogue
  • Attitude des jeunes face à l’évolution technologique
  •  La jeunesse et la situation socio-économique actuelle
  • Le rôle de la jeunesse dans le développement intégrale du pays et de l’Eglise (Travaux communautaire et l’entreprenariat)
  • Jeunesse et patriotisme
  • Résultats attendus
  • Les participants au forum auront été accueillis dans un cadre bien organisé, dans des conditions de travail optimales, dans un climat de fraternité et de cordialité au lieu du forum et dans les familles d’accueil.
  • A la fin du forum, les participants auront acquis des éléments qui les rendront plus forts dans leur foi chrétienne et qui les permettront de rayonner les valeurs évangéliques dans leurs communautés respectives.
  • A l’issue du forum, les jeunes participants au forum auront vécus des expériences de fraternité, d’unité sociale et d’acceptation socioculturelle dans les familles d’accueil et dans la vie commune sur le site du forum.
  • A la fin du forum, les jeunes auront acquis des informations et des connaissances sur certains défis de la jeunesse et de la société ainsi que les attitudes à adopter favorables au développement et à la promotion intégrale de l’homme.
  • Entant que chrétiens enracinés et fondés en Christ, affermis dans la foi, les jeunes participants au forum auront constitué des bases solides pour affronter chrétiennement les défis de leur société de prévenance.
  • A la fin, tous les participants rentreront avec une documentation complète sur les sujets débattus au cours du forum
  • Avant la tenue du XVIème forum,  la Croix du Forum des Jeunes aura circulé dans toutes les paroisses du Diocèse de Kibungo.

A Cesar Bukakaza, Aumônier diocésain

III. NOUVELLE DU DIOCESE

1. ERECTION DES NOUVELLES PAROISSES DE GAHARA, MUNYAGA ET KANSANA

 Le Dimanche, 11/09/2016 a été une journée pleine de joie pour les chrétiens de la paroisse Bare, quand ils ont reçu l’Evêque de Kibungo, Mgr Antoine KAMBANDA qui était venu pour ériger la nouvelle paroisse de Gahara comme il le leur avait promis dans les visites pastorales. Normallement sur le calendrier, l’erection de Gahara eatait prevue en 2017, mais le besoin ardent de la paroisse pour les chrétiens de la centrale Gahara leur a poussé de disponibiliser le nécessaire pour les prêtres. Sur ce, Mgr l’Evêque a bien voulu anticiper l’érection de la Paroisse Gahara en 2016.

Les cérémonies d’érection furent au cours d’une messe solennelle présidée par Mgr l’Evêque. En présence des autorités civiles et d’une multitude de chrétiens,  l’Evêque lui-même a lu le décret d’érection de la paroisse de Gahara. Sur place, l’Abbé Félicien BUREGEYA, le nouveau curé de la nouvelle paroisse, a fait la profession de foi catholique et après, l’Evêque lui a donné les signes du pouvoir à savoir la clé de l’Eglise, le cachet de la paroisse ainsi que le Baptizatorum. Ce dernier leur servira d’enregistrer des nouveaux baptisés. 

Dans son homélie comme dans son allocution après la messe, l’Evêque a exhorté l’équipe sacerdotale de la nouvelle paroisse, l’Abbé Félicien BUREGEYA, l’Abbé Gérard MANIRAGABA et l’Abbé Evalde HODARI , à servir la communauté chrétienne et les aider à approcher Dieu. Par ces mots, l’Evêque a affirmé que la présence de la paroisse signifie la présence de Dieu au milieu de son peuple et qu’il faut reconnaitre cet évènement comme acte de la miséricorde de Dieu. Au cours de cette messe, quinze bébés ont été baptisés devenant ainsi les premiers baptisés de la nouvelle paroisse.

La nouvelle paroisse de Gahara est une partie détachée de la paroisse de Bare. Elle est composée de trois centrales : Gahara, Gashongora et Mugogo.  Elle a les fidèles baptisés regroupés en 94 communautés ecclésiales de base. 

La paroisse de Gahara été dédiée à saint Paul comme son saint patron.

 Le dimanche 18/09/2016, les memes cérémonies se sont deroulees à Munyaga où une nouvelle paroisse a été erigee dans l’allegresse generale de tous les presents. Mr l’Abbé Evode NSABIMANA fut le premier curé et l’Abbé Richard NIYOYITA fut son vicaire. La paroisse de Munyaga dediee à Jesus Misericordieux est composee de centrale de Munyaga detachee de la paroisse Rwamagana et la centrale de Kirwa detachee de la paroisse Cathedrale Kibungo.

Le dimanche 02/10/2016 fut le tour de Kansana où Mr l’Abbé Felicien MUJYAMBERE fut le premier curé et l’Abbé Vedaste TUYIRAMYE, son vicaire. La paroisse de Kansana dediee à saint Jean est constituee par des centrales de Kansana detachee de la paroisse Zaza, Kigarama et Musya detachees de la paroisse Cathedrale de Kibungo et Munege detachee de la paroisse de Rukoma.

2. LES ORDINATIONS ET LES JUBILES DANS NOTRE DIOCESE
  • L’Ordination sacerdotale de l’Abbé Daniel BAHATI MUNANIRA à KABARONDO

Le dimanche 09/07/2016 était un jour de joie pour le Diocese de Kibungo, car c’était le début des ordinations sacerdotales pour les cinq nouveaux prêtres. L’aîné de cette promotion a été le diacre Daniel MUNANIRA BAHATI qui a été ordonné ptrêtre dans sa paroisse natale de Kabarondo au cours d’une Messe solennelle de 10h00 présidée par S.E Monseigneur Antoine KAMBANDA, Evêque du Diocèse de Kibungo. La messe a été concélébrée par un bon nombre de prêtres du Diocèse. Etaient présents aussi des religieux et religieuses de diverses congrégations.

La paroisse de Kabarondo a été fondée le 04/04/1984 par Son Excellence Monseigneur Joseph SIBOMANA. La paroisse de Kabarondo partage la frontière avec la paroisse Mukarange au nord, Kibungo au sud, Rukara et Gishanda à l’est et Rwamagana à l’ouest.

La paroisse de Kabarondo est composée de 12 015 fidèles se trouvant dans 129 Communautés Ecclésiales de Base reparties en six centrales (Kabarondo, Nyagasambu, Gahinga, Shyanda, Rwinkwavu et Bisenga). A part la pastorale ordinaire, la paroisse Kabarondo a une particuralité dans la pastorale d’entretenir les débiles mentaux (Urugo rw’Amahoro) et l’occupation des enfants de la rue (Centre Karibu). La paroisse a deux communautés religieuses : Petites Sœurs de Jésus et Abambari ba Jambo. La paroisse Kabarondo compte pour le moment quatre prêtres entre autre A.Jean Bosco MUNYANEZA (+), A.Jean Baptiste RUTAGARAMA, A.Fidèle NTAWIZERA (actuellement de la nouvelle paroisse de Gishanda) et A. Daniel BAHATI MUNANIRA. Elle a aussi des religieux et religieuses : Sr Marciane KASINE (Visitation), Sr Spéciose NYIRARUDODO (Benebikira), Sr Valentine MUKANKUBANA (Inshuti z’abakene), Sr Josiane UWIMANA (Carmélites), Sr Hélène KAYISENGE Thaddée (Ste Thérèse de l’Enfant Jesus/ Tanzanie), Sr Marie Chantal UWAMARIYA (Italie), Frère Emmanuel MUHOZA (Rogationiste) et Elizabeth NYIRAMANA (en formation chez les Petites Sœurs de Jésus).

  • L’ordination sacerdotale, diaconale et la collation des ministères d’acolytat et de lectorat à KIREHE

C’était le samedi 16 juillet 2016 où, par l’occasion d’ordination, S.E Mgr Antoine KAMBANDA a  célébré une messe solennelle  dans la paroisse Kirehe. Durant cette messe, Mgr l’Evêque a ordonné un prêtre (A. Jean de Dieu UWIRAGIYE de Kirehe), 2 diacres (D. J.Claude Nkundabera de Kibungo et D.Noël Nizeyimana de Kirehe). Il a aussi élevé à l’ordre des acolytes les séminaristes Alexandre Nkomejegusaba (Mukarange) ; Emmanuel Iyakaremye (Rukira)  et Phocas Habanabakize (Gashiru) et à l’ordre des lecteurs les séminaristes Adrien Uwiringiyimana (Rukara), Emmanuel Niyonzima (Zaza) et William Kayondo Kiseka.

La paroisse de Kirehe connue sous le patron de Saint Marc a été fondée le 21/10/2001 par Mgr Frédéric RUBWEJANGA.  Tenant en considération la vaste étendue de cette paroisse, Mgr  Antoine KAMBANDA a détachée une partie de cette paroisse entre autre les centrales Musaza, Nyakiriba, Rwantonde, Curazo et siccursale Gatari de la Paroisse Rusumo pour en élever au rang d’une nouvelle paroisse de Musaza.

La paroisse saint Marc de Kirehe est composée de 11549 chrétiens repartis en 324 communautes ecclésiales de base.  Actuellement la paroisse compte trois prêtres notamment A.Nestor HARUSHYAMAGARA, A.Jérémie SHYAKA et A.Jean de Dieu UWIRAGIYE. Elle compte aussi le diacre Noël NIZEYIMANA et 4 religieux / religieuses de diverses congrégations.

  • L’Ordination sacerdotale de l’Abbé Cyriaque SHUMBUSHO à MUSAZA

Le samedi suivant  23 juillet 2016 fut une journée d’allégresse pour les chrétiens de la nouvelle paroisse de Musaza, quand ils ont reçu dans leurs murs S.E Mgr Antoine KAMBANDA qui a présidé une messe solennelle au cours de laquelle Diacre Cyriaque SHUMBUSHO fut ordonné prêtre.

La paroisse de Musaza a été inaugurée par S.E Mgr Antoine KAMBANDA, le dimanche 27/09/2017. Presque une année après son érection, la paroisse Musaza a accueilli le don du sacerdoce par l’ordination de leur fils. Ainsi, l’Abbé Cyriaque SHUMBUSHO devient d’ores et déjà le prêtre ainé de la paroisse Musaza.

La dite paroisse est composée de quatre centrales : Musaza, Nyakiriba, Rwantonde et Curazo, et quatre succursales : Gatari, Nkwandi, Gacuba et Karuhandagazi, ainsi que 12.350 fidèles baptisés regroupés en 204 communautés ecclésiales de base. Elle est limitrophe de la Tanzanie, à l’est, du Bururndi au sud, de la paroisse de Bare à l’ouest et de la paroisse de Kirehe au nord. La paroisse de Musaza a été dédiée à saint Jean-Paul II comme son saint patron.

  • L’Ordination sacerdotale de l’Abbé Richard NIYOYITA et le Jubilé de 25 ans des Abbés  Claudien RUHUMURIZA, Innocent RUKAMBA, Antoine KARASI et Octavien KABAGIRE

Le dernier dimanche du mois, 31 août 2016 fut une journée pleine de joie dans la paroisse de Mukarange. Le matin de ce jour de fête, un grand nombre de fidèles, de prêtres, de religieux et religieuses de diverses congrégations s’étaient réunies sur le terrain de football  de l’Institut Paroissial de Mukarange (I.P.M), où se sont déroulées les festivités de ce grand événement. La messe solennelle a été présidée par S.E. Mgr Antoine Kambanda, Êvêque du diocèse de Kibungo. Au cours de cette messe diacre Richard NIYOYITA, natif de cette paroisse, a été ordonné pretre. Dans cette meme messe messieurs les AbbésClaudien RUHUMURIZA, Innocent RUKAMBA, Antoine KARASI et Octavien KABAGIRE ont fêté leur Jubilé de 25 ans du sacerdoce.

La paroisse de Mukarange, détachée de  la paroisse de Rwamagana,  a été fondée en 1970. Elle est   composée de +  9000 fidèles regroupés en 100 communautés ecclésiales de base reparties en cinq centrales (Murambi, Mukarange, Shyogo, Gikaya et Kabare) et trois siccursales (Rutare, Nyamirama et Kitazogurwa).

Pour le moment, la paroisse de Mukarange compte sept pretres : A. Védaste KAYISABE, A. Cyprien NTAGANIRA, A.Anicet NDAZIGARUYE, A.Jean Bosco GASASIRA, A.Aimable NDAYISENGA, A. Richard NIYOYITA et A.Gérard MANIRAGABA. La paroisse de Mukarange a une seule communauté religieuse connue sous le nom d’ABAJA BATO BA MARIYA.

La dite paroisse est limitrophe des paroisses Rwamagana, Kabarondo, Rukara et Kiziguro du Diocèse de Byumba.

Sur ce, il me convient de noter que le diacre Gérard  MANIRAGABA a été ordonné prêtre le dimanche 21/08/2016 dans sa paroisse natale de Ngarama (Diocèse Byumba). Mais il est incardiné dans le diocèse de Kibungo comme prêtre de la paroisse Mukarange.

A Phocas KATABOGAMA

IV. CHRONIQUE DU DIOCESE KIBUNGO

  • Le 03-6/05/2016: Mgr l’Evêque a participé aux travaux de l’Assemblée Plénière de la C.EP.R du deuxième trimestre tenu à  Kigali.
  • Le 05/05/2016 : Monseigneur l’Evêque a participé à l’enterrement de du feu l’Abbé Emmanuel du Diocèse de  Butare.
  • Le 10-11/05/2016: Mgr Evêque a participé dans la colloque sur l’Education à Kigali.
  • Le 12/05/2016: Monseigneur l’Evêque a dirigé une réunion du Collège  des Consulteurs.
  • Le 13/05/2016 : Mgr l’Evêque a reçu en audience les fidèles à l’Evêché.
  • Le 14/05/2016 : Monseigneur l’Evêque, accompagné d’une délégation des fidèles du Diocèse de Kibungo, a effectué un pèlerinage à Kibeho.
  • Le 14-15/05/2016: Mgr Evêque a effectué une visite au Grand Séminaire de Nyakibanda.
  • Le 16/05/2016 : Commémoration des victimes du Génocide.
  • Le 17/05/2016 : Dans une messe solennelle Mgr l’Evêque a consacré l’Eglise  St Pascal  de la succursale de Kibare dans la paroisse de Zaza et a élevé la succursale au niveau de Centrale. 
  • Le 17-18/05/2016: Mgr Evêque a effectué une visite au Grand Séminaire de Kabgayi.
  • Le 19/05/2016 : -Mgr Evêque a participé aux cérémonies du lancement du projet de Nutrition à l’Hôtel de Mille Colline organisé par  USAID et CRS.

                        – Mgr Evêque s’est entretenu avec le Ministre de l’Agriculture, sur le projet d’agri business que le Diocèse a commencé.

  • Le 20/05/2016: Mgr Evêque a participé à une  conférence que la CRS organisée à Ruhengeli pour ses partenaires.
  • Le 21/05/2016: Mgr Evêque a participé à des cérémonies d’Ordination Episcopale de Mgr Anaclet MWUMVANEZA, Evêque de  Nyundo.
  • Le 23/05/2016 : Mgr l’Evêque a dirigé la réunion du Presbyterium qui a eu lieu au Centre Saint Joseph.

JUIN 2016

  • Le 01/06/2016: Monseigneur l’Evêque a commencé un voyage qu’il a effectué au Canada et en Belgique.
  • Le 21/06/2016 : Monseigneur  l’Evêque est revenu au Rwanda.
  • Le 22/06/2016 : Mgr Evêque a célébré la messe chez les Sœurs de Calcuta (Missionnaires de la Charité).
  • Le 23/06/2016 : Mgr l’Evêque a reçu en audience les fidèles à l’Evêché.
  • Du 26-29/06/2016: Monseigneur l’Evêque a participé à une réunion de l’ACEAC tenu à Kinshasa.
  • Le 30/06/2016: Retour de Mgr l’Evêque au Rwanda.

JUILLET 2016

  • Le 01/07/2016 : Mgr Evêque a célébré la messe solennelle au TTC de Zaza à l’occasion de la fête de saint Don Bosco, patron de l’Ecole.
  • Le 02/07/2016: Mgr l’Evêque a participé à une journée de

commémoration des victimes du Génocide tués à                                                   Nyarubuye/District de Kirehe.

  • Le 03/07/2016 : Dans une messe solennelle Monseigneur l’Evêque a  consacré  l’Eglise  de la sicculsale de Rushonga dans la Paroisse de   Rusumo et il l’a élevé au niveau de Centrale. 
  • Le 04/07/2016 : Monseigneur l’Evêque a participé dans les festivités de la journée de Libération tenues dans la secteur  Rweru/ District Bugesera.
  • Le 05/07/2016: Mgr Evêque a présidé une réunion du conseil financier restreint.
  • Le 06/07/2016 : Mgr l’Evêque a participé à une réunion  au SAHAM.
  • Le 07/07/2016 : Dans la Paroisse de Kabarondo,  dans une messe  solennelle  l’Evêque a ordonné prêtre, le diacre Daniel BAHATI MUNANIRA.
  • Le 12/07/2016 : Mgr Evêque a participé une réunion du CEPR sur le Statut des catéchistes.
  • Le 13/07/2016: Mgr l’Evêque a participé à une messe de

Funérailles de Sœur Joséphine de Sœurs Bernardines à  Kigali.

  • Le 16/07/2016 : Dans la Paroisse de Kirehe, au cours d’une messe Solennelle  Monseigneur l’Evêque a ordonné prêtre, le diacre Jean  de Dieu UWIRAGIYE et ordonnédiacres,  les Fratri Jean Claude NKUNDABERA et Noel NIZEYIMANA ; au cours de cette messe quatre  Fratris ont aussi  reçu les ministères de lectorat et d’acolytat.
  • Le 19/07/2016: Mgr l’Evêque a reçu en audience les fidèles à l’Evêché.
  • Le 21/07/2016: Mgr Evêque a présidé la réunion du conseil financier  élargi.
  • Le 23/07/2016: Dans la Paroisse de Musaza au cours d’une messe  Solennelle, Monseigneur   l’Evêque a ordonné prêtre, le  diacre Cyriaque SHUMBUSHO.
  • Le 24/07/2016 : Mgr l’Evêque a administré le sacrement de confirmation Aux chrétiens du Camp des réfugiés Burundais de Mahama/Paroisse Rusumo.
  • Le 31/07/2016 : Dans la Paroisse de Mukarangedans une messe       solennelle  l’Evêque a ordonné prêtre diacre Richard NIYOYITA. Au cours de cette messe 4 prêtres ont célébré le  Jubilé de 25 d’ordination sacerdotale.

AOUT 2016

  • Le 02/08/2016 : Mgr l’Evêque a présidé la réunion du Collège des Consulteurs à l’Evêché.
  • Le 03/08/2016 : Au cours d’une messe solennelle, Monseigneur  l’Evêque a donné le sacrement de confirmation dans la Paroisse de  Musaza.
  • Le 04/08/2016: Monseigneur l’Evêque a administré le sacrement de confirmation dans la Paroisse de Rwamagana.
  • Le 05/08/2016 : Monseigneur l’Evêque a administré le sacrement de confirmation dans la Paroisse de Gishanda.
  • Le 09/08/2016: Mgr Evêque a participé à une réunion du CEPR sur le directoire des Grand Séminaires.
  • Le 10/08/2016 : Mgr l’Evêque a participé dans la réunion du CEPR sur le guide pastoral.
  • Le 12/08/2016 : Mgr l’Evêque a reçu en audience les fidèles à l’Evêché.
  • Du 17-19/08/2016: Mgr l’Evêque a effectué une visite au Diocèse de Kayanga, District de Karagwe/Tanzanie.
  • Le 21/08/2016 : Dans la Paroisse de Ngarama, Diocèse de Byumba, au cours d’une messe solennelle  l’Evêque a ordonné prêtre diacre Gérard MANIRAGABA.
  • Le 23/08/2016 : Mgr l’Evêque a présidé une réunion des Ouvriers Apostoliques œuvrant dans le Diocèse de Kibungo la réunion s’est tenue au Centre Pastoral Saint Joseph.
  • Le 26/08/2016 : Mgr l’Evêque a donné le sacrement de confirmation dans la Paroisse de Mukarange.
  • Le 28/08/2016 : Mgr l’Evêque a participé dans les cérémonies de Jubilé de Mgr Anaclet MWUMVANEZA dans la Paroisse de Nyamata/Archidiocèse de Kigali.
  • Le 30/08/2016 : Mgr l’Evêque a présidé une réunion du presbyterium tenue au Centre Pastoral Saint Joseph.
  • Le 31/08/2016 : Mgr l’Evêque a participé dans la réunion du  SAHAM.

SEPTEMBRE 2016

  • Le 06-09/2016 : Mgr l’Evêque a participé aux travaux de l’Assemblée Plénière de la C.EP.R du troisième trimestre tenu à Kigali

Stella Matutina N0132               Noël  2016

STELLA MATUTINA: Bulletin du Diocèse de Kibungo

  • Diocèse Kibungo
  • B. P 30 Kibungo
  • E-mail : diokib@yahoo.fr
  • Website : wwwdiocesekibungo.com

Comité de Rédaction

  1. Abbé Félicien MBONIGABA
  2. Abbé Janvier MUTWARASIBO
  3. Abbé Phocas KATABOGAMA
  4. Abbé Oscar KAGIMBURA
  5. Abbé Napoléon UWIMANA

Périodicité: Trois fois par an

Retouchée et publiée au site Web par la Commission Diocésaine pour les Moyens de Communication et des Activités Culturelles

A Dieudonné UWAMAHORO, Président de la commission