Aujourd’hui le 13 Juin 2021, nous fêtons Saint Antoine de Padoue, un Saint et Docteur de l’Eglise.

Son Eminence Antoine Cardinal KAMBANDA l’a choisi, ou ses parent, comme Saint patron et il est un exemple de sa vie, son protecteur et intercesseur auprès de Dieu.

I. La vie de Saint Antoine de Padoue

Mémoire de saint Antoine, Prêtre et Docteur de l’Église. Né autour de 1190 à Lisbonne sous le prénom de baptême de Fernand, il sera d’abord chanoine régulier dans un monastère de l’ordre de St-Augustin, deux ans à Lisbonne puis neuf à Coimbra, puis deviendra franciscain et prendra alors le nom d’Antoine seulement en 1221. Ce contemporain de saint Saint François d’Assise, brièvement missionnaire au Maroc, prédicateur dans le Midi de la France, provincial des Franciscains pour l’Italie du Nord, il terminera sa vie à Padoue et, quand il y mourra, le 13 juin 1231, il aura déjà acquis une impressionnante réputation de sainteté qui lui vaudra une canonisation très rapide par Grégoire IX, dès 1232.

II. Les sept points marquant de la Vie de Saint Antoine de Padoue

1. Saint Antoine de Padoue, un Jeune Noble

Saint Antoine de Padoue est né d’une famille noble aux traditions militaires et il entra tout jeune chez les Chanoines Réguliers de Saint Augustin à Coïmbra où il fut ordonné prêtre.

2. Saint Antoine de Padoue, un Jeune Franciscain

En 1220, quand les restes des premiers martyrs franciscains furent ramenés du Maroc au Portugal, il entra chez les Frères Mineurs et prit le prénom d’Antoine. Il désirait lui aussi aller au Maroc afin d’y mourir martyr. Tombé malade pendant le voyage, il dut rentrer en Europe.

3. Saint Antoine de Padoue, un Jeune Missionnaire

En 1221, il est à Assise au chapitre de l’Ordre et ses frères découvrent alors ses talents de prédicateur et de théologien. Ayant remplacé ‘au pied levé’ un prédicateur empêché, il étonne ses frères qui, désormais, l’envoient prêcher plutôt que de balayer. Avec la permission de saint François, il enseigne à Bologne, Toulouse, Montpellier et Limoges. A Brive-la-Gaillarde, on conserve même le souvenir des grottes où il se retira quelque temps dans la prière solitaire. 

4. Saint Antoine de Padoue, un Jeune Prédicateur

Saint Antoine de Padoue a montré sa compétence théologique. Il était un grand Prédicateur et un authentique mystique, « l’essence de son expérience contemplative étant concentrée en trois couples de mots, tous hérités de la tradition monastique et augustinienne: Intellectuel (Intelligence), contemplatif (contemplation) et actif (action).

La fin de sa vie est dominée par la prédication où il excelle. Il se trouve à Padoue pour prêcher le Carême en 1231. C’est là qu’il meurt d’épuisement à 36 ans, dans cette ville qui le vénère et qui lui donne son deuxième nom, saint Antoine de Padoue. Il est « Docteur de l’Église », mais la piété populaire préfère en lui l’intercesseur efficace.

5. Saint Antoine de Padoue, un Jeune Provincial

En 1226 il était custode de Limoges et en 1227, après la mort du fondateur de son ordre, François d’Assise, il est provincial d’Italie du Nord, tout en continuant ses prêches et ses controverses face aux Albigeois. La tradition rapporte qu’en 1227, au moment de son retour de France, il aurait fait édifier un sanctuaire dédié à la Bienheureuse Vierge des Grâces en Italie. Ce sanctuaire, qui existe toujours, est le premier consacré à saint Antoine dans le monde. En 1230, au chapitre, il renonce à sa charge de ministre provincial.

6. Saint Antoine de Padoue, un Jeune Conseiller du Pape

Saint Antoine de Padoue, quand Il était à Rome, il devient l’un des conseillers du pape Grégoire IX, qui, impressionné par sa capacité à prêcher, le canonisa lui-même dès le 30 mai 1232, soit moins d’un an après sa mort, en raison d’une quarantaine de guérisons. Aujourd’hui encore, les foules viennent nombreuses et se pressent dans la basilique qui lui est dédiée à Padoue, en Italie.

7. Saint Antoine de Padoue, un Jeune Saint

Saint Antoine de Padoue est le grand Saint parmi les saints les plus populaires au monde. Dès le jour de sa mise en terre, les miracles se multiplient et alimentant sa réputation de sainteté. Conscient de la nature exceptionnelle de l’homme qui vient de perdre la vie, le pape Grégoire IX ne perd pas de temps et le canonise le 30 mai 1232, soit précisément 352 jours après sa mort. On raconte que les cloches de Lisbonne ont sonné miraculeusement ce jour-là, célébrant les retrouvailles d’Antoine avec son Sauveur.

Partout dans le monde, il y a des dévots de saint Antoine partout dans le monde, jusque dans les moindres recoins de la Terre. Saint Antoine est « le saint du monde entier».

III. Heureuse Fête patronale à Son Eminence Antoine Cardinal KAMBANDA

Nous souhaitons bonne et joyeuse fête patronal à son Eminence Antoine Cardinal KAMBANDA. Ses parents lui ont bien choisi, pour lui confier à Saint Antoine de Padoue, lors de son Baptême qu’il reçu le 27 Novembre 1958, seulement après 17 jours de sa naissance.

Antoine KAMBANDA est né le 10 Novembre 1958 à Nyamata dans l’Archidiocèse de Kigali; il a été ordonné prêtre le 8 septembre 1990 par Saint Jean Paul II. C’est lors de sa visite au Rwanda que Jean-Paul II l’ordonne prêtre, à Mbare dans le Diocèse de Kabgayi.  

Le 7 mai 2013, il est nommé évêque du Diocèse de Kibungo, puis consacré Evêque le 20 juillet de la même année par l’Archevêque de Kigali, Thaddée NTIHINYURWA, en présence du Nonce Apostolique au Rwanda Luciano Russo 

Il a été choisi par la Conférence Episcopale du Rwanda pour participer en octobre 2015 à la XIV Assemblée Générale Ordinaire du Synode des Evêques.

Le 19 novembre 2018, le Pape François l’a nommé Archevêque de Kigali en remplacement de Monseigneur Thaddée, Archevêque Emérite, et les cérémonies de prise de possession canonique comme Archevêque ont été rehaussées par une Messe solennelle le 27 Janvier 2019.

C’est au terme de la prière de l’Angélus du Dimanche du 25 octobre 2020 que le Saint-Père le Pape François le nomma Cardinal parmi les 13 nouveaux cardinaux et annonça la tenue d’un consistoire ordinaire le samedi 28 novembre 2020 au cours de laquelle il fut élevé à ce rang de Cardinal.

Publié par A Dieudonné UWAMAHORO

Président de la Commission Diocésaine pour les Moyens de Communication et des Activités Culturelles

#

Comments are closed