En ce mois de Juin, le Saint-Père le Pape Francois nous appelle à la compassion et la tendresse pour se rapprocher du Coeur de Jésus

Au Sacré Coeur de Jésus,
Soutient cex qui souffrent

L’intention de prière du Pape en ce mois de juin 2020, le Saint Père Pape François nous invite à « Prier pour que ceux qui souffrent pour qu’ils trouvent un chemin de vie en se laissant toucher par le Cœur de Jésus » , pour qu’ils trouvent en ce Coeur un vrai réconfort.

1. Les véritables vecteurs de la prière aux intentions du Saint-Père

En principe, chaque mois, le Pape invite le monde entier de s’unir en prière pour une intention quelconque. A cet effet, le Pape met l’accent sur un défi de l’humanité ou de la mission de l’Église, il se sert des réseaux sociaux et autre moyen de communication pour en communiquer au monde entier. Le « Réseau Mondial de Prière du Pape» RMPP)[1]  et le « Mouvement Eucharistique des Jeunes » (MEJ)[2] sont les véritables vecteurs de la prière aux intentions du Saint-Père.

« Prions pour ceux qui souffrent afin qu’ils trouvent un chemin de vie en se laissant toucher par le Sacré Ceur de Jésus »

[1] Le Réseau Mondial de Prière du Pape (RMPP) a été fondé en 1844 dans une maison de formation de jeunes jésuites en France. L’Apostolat de la prière a son origine, en 1844, dans un groupe de séminaristes jésuites, étudiants de philosophie au scolasticat de Vals-près-le-Puy (France) qui, impatients d’entrer dans la vie apostolique et de partir ‘en mission’ outremer, trouvaient leurs études longues et peu stimulantes. Ils souhaitaient devenir immédiatement missionnaires. L‘Apostolat de la Prière est devenu le réseau de prière du Pape lorsqu’en 1886 Léon XIII, informé de son développement, a souhaité lui confier ses propres intentions. A Rome, du 26 au 30 juin 2019, le Réseau Mondial de Prière du Pape a fête ses 175 ans en Pèlerinage international. Au Rwanda l’événement a été rehaussé dans le Diocèse de Kabgayi en grande partie par les membres du « Mouvement Eucharistique des Jeunes », qui sont majoritaire. Le « Réseau Mondial de Prière du Pape » n’est pas très développé au Rwanda, il recrute parmi les adultes du MEJ.

[2] Le Mouvement Eucharistique des Jeunes (MEJ) est un Mouvement éducatif catholique orienté vers la jeunesse, créé en 1962, provenant de la « Croisade eucharistique” et de l’Apostolat de la prière » toujours actif au niveau international. C’est la branche jeune du Réseau mondial de Prière du Pape.

Le MEJ permet aux MEJistes de parler de ce qu’ils vivent entre jeunes chrétiens, de méditer et d’agir sur leur vie afin de les aider à grandir, choisir et s’orienter, à l’occasion de réunions d’équipe, de rassemblements régionaux et nationaux, de mini-camps ou de camps d’été…

D’inspiration ignatienne, le MEJ propose pour cela différents moyens : un regard bienveillant, la prière personnelle, la relecture de sa vie, l’Eucharistie vécue et célébrée, sans oublier la musique et des actions d’équipe. Il éduque les jeunes à vivre dans le monde dans la foi chrétienne, en leur apprenant notamment à faire des choix.

Les camps et rassemblements diocésains, régionaux ou nationaux permettent de rencontrer des jeunes venant d’autres horizons, de se ressourcer, dans une ambiance de fête, de joyeuse fraternité et d’amitié.

Le Pape François, dans la Vidéo du Pape du mois de juin, en relayant l’intention de prière mensuelle du Saint-Père, la compassion et la tendresse sont mises en avant: Le François demande de prier pour tous ceux qui traversent des difficultés, afin qu’ils puissent trouver des chemins de vie dans le Cœur de Jésus.

Alors que la pandémie de coronavirus (Covid-19) est toujours présente dans de nombreuses régions du monde, le Saint-Père n’oublie pas ceux qui traversent toutes sortes de difficultés. En ce mois de juin, il demande de prier spécialement pour que tous ceux qui souffrent «trouvent des chemins de vie, en se laissant toucher par le Cœur de Jésus».

Là où il y a de la douleur, là où il y a de la souffrance, là où il y a des épreuves, le Cœur de Jésus est là. Personne n’est seul. Le message du pape François nous rappelle qu’il existe un chemin pour aider quiconque en a besoin. Il nous exhorte à nous approcher du Sacré-Cœur car il est capable d’accueillir «tout le monde dans la révolution de la tendresse».

2. Le Mois Juin le mois dédié à la contemplation du Sacré-Cœur de Jésus

La dévotion au Cœur de Jésus, auquel le mois de juin est consacré, a une longue histoire. Du «cœur transpercé de Jésus» dans l’Évangile de Saint-Jean – interprété dans la mystique médiévale comme la blessure qui manifeste la profondeur de son amour – en passant par les révélations à Sainte Marguerite-Marie Alacoque au XVIIe siècle et le culte ultérieur du Sacré-Cœur au XIXe siècle, jusqu’à la Divine Miséricorde avec Sainte Faustine Kowalska au début du XXe siècle. Le pape Pie XII a même écrit une encyclique sur le Sacré-Cœur, Haurietes Aquas (1956). Tout au long de l’histoire, il y a eu diverses inculturations de cette dévotion, sous diverses formes et langages, mais toujours pour que le Père nous révèle dans toute sa profondeur le mystère de Son Amour à travers un symbole privilégié: le cœur vivant de Son Fils Ressuscité. Car «le Cœur du Christ est le centre de la miséricorde», rappelle François.

Cette année, nous célébrons le centenaire de Marguerite-Marie Alacoque, canonisée le 13 mai 1920 par le pape Benoît XV. C’est avec l’aide du père Claude La Colombière, jésuite, que cette religieuse visitandine française du 17e siècle a fait connaître le message que le Seigneur ressuscité lui a révélé sur la profondeur de sa Miséricorde.

Par ailleurs, le 3e vendredi après la Pentecôte est célébrée la solennité du Sacré-Cœur, qui est aussi, depuis 2002, la journée de prière pour la sanctification des prêtres. Elle a lieu cette année le 19 juin.

Sources d’Inforamation:

Pour la Commission Diocésaine pour les Moyens de Communication et des Activités Culturelles

A Dieudonné UWAMAHORO, Président de la commission