La prière unanime de tous les croyants de toutes les Religions et les personnes de bonne volonté, le 14 Mai 2020, pour que Dieu sauve l’humanité

Les membres du Comité pour la Fraternité humaine réunis avec le Pape François au Vatican, le 11 septembre 2019.   (ANSA)

Le Saint-Père, le Pape François, au terme de la prière du Regina Coeli, ce dimanche 3 mai 2020, s’est uni à l’invitation du Haut Comité pour la Fraternité Humaine à prier le 14 mai 2020, pour la fin de la pandémie de Covid-19. Il a salué cette initiative rappelant que «la prière est une valeur universelle». Il a ainsi souhaité que «les croyants de toutes les religions s’unissent spirituellement en une journée de prière, de jeûne et d’œuvres de miséricorde, pour implorer Dieu d’aider l’humanité à vaincre la pandémie»

Le Haut comité de la fraternité humaine a appelé le 2 mai 2020 tous les leaders religieux dans monde entier à une journée de prière et de jeûne le 14 mai prochain. Cette initiative demande à tous de «s’adresser à Dieu en une seule voix pour qu’Il sauve l’humanité» et l’aide à mettre fin à la pandémie du Covid-19[1]. Dans un communiqué, cet organisme appelle tous les leaders du monde entier à une journée de jeûne et de prière le 14 mai prochain, et les incite à «s’adresser à Dieu d’une seule voix pour qu’Il sauve l’humanité et l’aide à mettre fin à cette pandémie». Par cette prière, il s’agit pour chaque croyant de demander à Dieu «de nous sauver de ce malheur et d’inspirer les savants les moyens permettant de découvrir un remède susceptible de réduire à néant cette pandémie». Le Haut comité souligne aussi le danger des répercussions sanitaires, économiques et humanitaires de ce dangereux fléau.


[1] Le Haut comité de la fraternité humaine est un organisme interreligieux constitué suite à la signature du « Document sur la fraternité humaine », signé par le Grand Imam d’Al-Azhar Ahmed el-Tayeb et le Pape François le 4 février 2019 à Abu Dhabi, veut mettre en application les objectifs du document. Il est composé de représentants de nombreuses religions, d’obédience notamment chrétienne, musulmane et juive.

Le cardinal Miguel Ángel Ayuso Guixot, président du Conseil Pontifical pour le Dialogue Interreligieux, dans un entretien accordé à Vatican News-Radio Vatican, revient sur le sens de cet appel.

Son Eminence, le Cardinal Ayuso: « Il me semble qu’à travers cet appel, le Haut Comité pour la Fraternité Humaine nous invite à reconnaitre la dimension spirituelle qu’en tant que croyants – mais aussi comme personnes de bonne volonté – nous percevons dans le profond bouleversement que connait le monde avec cette pandémie. Chacun, quelle que soit sa culture, sa situation économique, sa croyance ou son absence de croyance religieuse, ressent et entend l’immensité du cri de l’humanité souffrante, débordée de toute part, angoissée, meurtrie. »

Dans sa lettre du 6 mai 2020, le cardinal Miguel Ángel Ayuso Guixot, président du Conseil Pontifical pour le Dialogue Interreligieux, a fait écho de cette initiative du haut Comite pour la Fraternité Humaine et de l’appel lancé par le souverain pontife le Papa François :

Source d’information:

  • www.vaticannews.va, article e du 4 Mai 2020, 18:21, Appel à la prière le 14 mai face à «l’immensité du cri de l’humanité souffrante»
  • ZENIT_Le monde vue de Rome, www.zenit.org, article du 02 mai 2020 12:37: Le Haut Comité de la Fraternité Humaine invite l’humanité à prier le 14 mai, pour la fin de la pandémie du Coronavirus
  • Twitter du Saint-Père: Twitter .com/ Pontifex_fr

Commission Diocésaine pour les Moyens de Communication et des Activités Culturelles

A Dieudonné UWAMAHORO, Président de la commission