La Journée mondiale de prière pour les vocations et le 4ème Dimanche de Pâques

Le 4ème Dimanche de Pâques est traditionnellement appelé le « Dimanche du Bon Pasteur » car l’Évangile de ce jour, nous invite plus particulièrement à méditer sur cette image du Pasteur Suprême qui a donné Sa Vie pour Ses brebis. Jésus a voulu qu’à Sa suite, comme Lui, il y ait une armée de pasteurs, mais aussi de religieux et de religieuses qui, à leur tour, donnent leur vie pour garder ses brebis et faire revenir celles qui sont perdues.

Dès le début de sa mission, Jésus nous prévient : la moisson est abondante et les ouvriers sont peu nombreux. Que nous faut-il donc faire ? Le Seigneur nous l’a dit, il nous faut prier avec constance, persévérance, confiance, en croyant que nous serons exaucés.

A l’initiative de la France qui fut la première à créer un Service national des vocations en 1959 et à suggérer au Pape Paul VI d’instaurer une Journée Mondiale de prière pour les vocations – la journée du 4ème dimanche de Pâques rappelle l’importance de prier pour les vocations. Elle est par conséquent une journée mobile dans le calendrier.

La Journée mondiale de prière pour les vocations (JMV) est proposée par l’Église catholique depuis 1964 et célébrée le 4ème dimanche de Pâques.

C’est une journée d’invitation à la réflexion : quand on parle de vocation, on parle de ce qui touche l’être humain au plus intime de sa liberté. C’est aussi une journée d’invitation à la prière : pour qu’une liberté humaine découvre son chemin, elle a besoin d’être éclairée et stimulée. C’est le rôle du Saint Esprit.

Poussés par l’Esprit pour la mission, chaque année, le Saint-Père a l’habitude d’écrire un texte dense et nous vous proposons de découvrir ci-dessous le Message du Pape François pour la 57ème journée mondiale de prière pour les vocations (2020) :

Sources :

Commission Diocésaine pour les Moyens de Communication et des Activités Culturelles

A Dieudonné UWAMAHORO, Président de la commission