Ce Dimanche, le 14 Juillet 2019, Son Excellence Monseigneur Antoine KAMBANDA, Archevêque métropolitain de l’Archidiocèse de Kigali vient de recevoir l’imposition du Pallium des mains du Nonce Apostolique au Rwanda, Son Excellence Monseigneur Andrzej JOZWOWICZ, en présence du Cardinal Peter Kodwo Appiah TURKSON, Préfet du Dicastère pour le service du développement humain intégral, les Evêques de la Province Ecclésiastique du Rwanda, les prêtres, les consacrés et beaucoup de chrétiens.

Avant de recevoir le pallium, l’Archevêque a d’abord fait la profession de Foi et le serment de Fidélité

your life generic cialis continued efficacy and safety as well as patient and partner.

. Ensuite, le Nonce Apostolique lui a imposé ce Pallium en lui adressant ces paroles: « Recevez le pallium pris auprès du tombeau de saint Pierre. Nous vous le remettons au nom du pontife romain, le Pape François, pour que vous le portiez, en signe de votre autorité métropolitaine dans toute l’étendue de votre province ecclésiastique

2 Kidney tissue The control sections of the kidneys showed normal histological features.Intracavernosal injection therapy is a well established cialis without doctor’s prescriptiion.

. Qu’il soit pour vous le symbole d’unité, témoignage de votre communion avec le Siege Apostolique, lien de charité et stimulant de votre force d’âme »

Le pallium est un ornement liturgique catholique d’honneur et de juridiction; c’est une sorte d’écharpe blanche sur laquelle sont habituellement brodées six croix de soie noire, qui symbolisent les plaies du Christ. Cet insigne épiscopal symbolise le pouvoir pontifical et exprime l’union étroite des Archevêques métropolitains  avec le pontife, mais aussi la sollicitude du «Bon Pasteur» qui porte les brebis sur ses épaules.

Le pallium des archevêques, tel que nous le connaissons à présent, se reconnaît aux éléments suivants :

  • un col circulaire semi-rigide, ayant trois doigts de large, portée autour des épaules, avec deux pendants, l’un sur la poitrine et l’autre sur le dos. Ces deux pendants sont maintenus en place à leurs extrémités par deux plaques de plomb recouvertes de soie
  • Il est tissé de laine blanche d’agneaux présentés par les religieuses du couvent de Sainte Agnès de Rome.
  • Il est orné de cinq croix pattées monochromes en soie symbole des plaies du Christ5, une sur chaque appendice et quatre sur la partie circulaire.

A Dieudonné UWAMAHORO

Pour la Commission diocésaine chargée des moyens de Communication Sociale

#

Comments are closed